Rte Gremda KM 1.5 Sfax, Tunisie
+216 74 463 593
+216 74 463 394
sale@iwc-group.com.tn

logologo

Actualités

Voir plus

ETUDE DES SYSTèMES DE SéCURITé / SYSTèME DE DéTECTION

Spécialiste de la sécurité incendie, IQA-MANAGEMENT propose une gamme de système de détection incendies adaptée à différents types de bâtiments : bâtiment hospitalier, hôtelier, bureau, industrie ...
Nous tenons vraiment compte des facteurs environnementaux car ils peuvent fortement influencer la fiabilité d’un système de détection.
Notre expertise va des centrales classiques aux centrales analogues, aux systèmes d’analyse de l’air (pour des espaces difficilement accessibles, des salles froides et réfrigérées, atriums,..) aux systèmes gérables avec des capteurs de température (par ex. des tunnels), aux systèmes de détection avec vidéo.
Un système de gestion d’incendie vous donne une présentation visuelle sur le site sécurisé, l’indication des détecteurs, des boutons et la possibilité de gestion.
La configuration d’un système de détection incendie exige une étude approfondie. C’est pourquoi, l’expérience et les connaissances d’un responsable de projet sont essentielles.
Une étude préalable approfondie, une bonne programmation et un entretien régulier de l’installation garantissent un fonctionnement correct lorsque cela est nécessaire et évite des irritations chez les utilisateurs à cause de fausses alarmes.

 

IQA-MANAGEMENT intervient dans les activités suivantes :
Chiffrages Seduction
  • Elaboration du plan, conforme ou pas au cahier des charges spécifique, des normes et textes applicables, aux facteurs environnementaux (poussière, chaleur, risque d’explosion, protection électrique,...)
  • Implantation plus adaptée des points de détection
  • Note de calcul et de dimensionnement
  • Elaboration des plans d’installation
  • Elaboration de la manuelle de détection
 
Installation et mise en service
  • Coordination de la mise en application selon les consignes
  • Programmation de la centrale
  • Création de commandes vers des portes, des sirènes, une salle de contrôle,
  • Mise en service de l’installation
  • Contrôle de l’installation
  • Elaboration dossier technique
  • Réception finale
 
Entretient, maintenance et réparation
  • Conception et installation des automates programmables
  • Entretient et contrôle technique de l’installation
  • Maintenance des équipements défectueuse
  • Permanence pour la prestation de services, chaque jour 24h/24
  • Contrats d’entretien
  • Gestion et assistance à distance

 

 

SYSTEME DE TELESUR VEILLANCE

Télésurveillance : surveillance continue et gestion de l’urgence.
Nous gérons pour nos clients tout type d’évènements et proposons, via nos stations de télésurveillance, différentes prestations :
  • Alarmes d’intrusion
  • Alarmes incendie
  • Alarmes techniques
  • Levée de doute audio
  • Interphonie et téléinterpellation
  • Gestion d’horaires d’ouverture et de fermeture des lieux
  • Gestions des clés
  • Intervention de levée de doute physique
  • Télésurveillance des biens mobiles (géolocalisation)
  • Levée de doute vidéo et images
Chaque information reçue en centre de télésurveillance nécessite un traitement adapté. Dans ce sens, il est nécessaire d’anticiper les différents scénarios qui peuvent se présenter et d’établir conjointement les actions à mener lors de la réception d’une alarme.
Ce travail préparatoire optimisera le temps de réaction et améliorera le traitement de l’alarme. Dans les situations d’urgence, plus la maîtrise de ces paramètres est précise, plus les conséquences de l’événement seront amoindries.

 

SYSTEME DE DETECTION MANUELLE 

Les détecteurs d’incendie manuels sont des boutons permettant d’activer une alerte d’incendie.
Les déclencheurs manuels d'alarme incendie (DM) permettent de signaler un incendie. Ils émettent une information à destination des équipements de contrôle tels qu’alarmeincendie  à partir d'une action manuelle.
Ce déclencheur manuel étanche est spécialement conçu pour les locaux et endroits humides et livré avec capot transparent.
.
Il est possible de mettre en saillie ou d'encastrer le déclencheur manuel à partir de la même référence article. Il s'encastre dans la plupart des pots ronds de différentes marques. Ce qui est un avantage certain pour l'installation. 
Ce déclencheur manuel a été conçu pour permettre de : 
  • Mieux visualiser l’état d’alarme du déclencheur manuel (affichage "ALARME" en rouge sur fond jaune).
  • L’actionner et le réarmer autant de fois que nécessaire grâce à sa membrane auto déformante qui évite le changement de la vitre
  • Raccorder le déclencheur manuel dans une boucle de détection incendie nouvelle ou existante.
Pour déclencher le déclencheur manuel, il suffit d'appuyer au centre de la zone de manœuvre.
 

 

CENTRALE D’ALARME INCENDIE 

 

Centrale d’alarme incendie analogue
Au niveau d’une centrale intelligente, les détecteurs sont continuellement questionnés et une alerte d’incendie est donnée lorsque des changements interviennent au niveau du signal du détecteur.
Une autre dénomination est ‘adressable’, autrement dit chaque détecteur ou bouton raccordé à sa propre adresse. 
La technique utilisée est un système à identification par point avec lecture des valeurs analogiques de chaque détecteur automatique.
Le choix du type de détecteur à installer se détermine en fonction de la nature du risque à protéger et des conditions d'environnement

 

Centrale d’alarme incendie conventionnelle
Au niveau de centrales conventionnelles, le bâtiment est réparti en zones et les détecteurs sont groupés par zone au niveau d’un circuit et par zone une alerte est prévue sur le panneau de commande pour tous les  détecteurs de cette zone. Des détecteurs manuels sont placés dans des zones séparées.

IQA-MANAGEMENT s’occupe de la prestation de services pour une vaste gamme de centrales classiques dont : Limotec, GE Aritech, Honeywell, Bosch Security Systems.

 

DETECTEUR DE FUMEE

 

DETECTEUR OPTIQUE DE FUMEE
Les détecteurs optiques de fumée sont des capteurs qui sont posés dans une pièce et qui réagissent au développement de fumée au début d’un incendie: la composition de l’air ambiant change et la résistance électrique de la fumée est différente de celle de l’air pur. Les détecteurs de fumée réagissent à ces phénomènes.
Généralement, Il assure une protection sur une surface moyenne de 60 m² et une distance maxi de 5,8 m, sa température d'utilisation est comprise entre - 20°C et + 60°C.
Il est sensible à tous les types de fumées et d'aérosols.Il détecte rapidement le début d'un incendie avant la formation de flamme.
Il s'emploie dans les endroits où il n'y a pas de fumée d'exploitation en fonctionnement normal.

IQA-MANAGEMENT s’occupe de la prestation de services pour une vaste gamme de détecteurs dont :
 

 

Kilsen KL731
TELETEK S30
BP/212
CAP 100

 

DETECTEUR DE CHALEUR (thermo-vélocimétrique)
Il réagit à un seuil de température atteint à un temps donné, suivant la vitesse d'élévation de la température.
Il transmet également l'alarme dès que la température dépasse un seuil fixé.
Il assure une protection sur une surface maxi de 30 m² avec une distance maxi de 4,4 m (hauteur maxi 4 m).
Sa température d'utilisation se situe entre - 20°C et + 90°C suivant la classe. Son bon fonctionnement est entravé par des éléments perturbants.
Parmi les détecteurs de chaleur, l’on trouve deux types: les détecteurs réglés à une température fixe et les détecteurs qui réagissent à une hausse rapide de la température (thermo-vélocimétrique)

IQA-MANAGEMENT s’occupe de la prestation de services pour une vaste gamme de détecteurs dont : 

 

280B-PL
IQ8 TD
BPT/214
CAP 200

 

DÉTECTEUR DE FLAMME (DÉTECTEUR DE FAISCEAU)
Il est sensible au rayonnement infrarouge émis par les flammes d'un foyer ainsi qu'à la présence du CO2 résultant.
Il détecte un foyer jusqu'à 17 m de distance au minimum, son angle de vision est de + ou - 45° par rapport à son axe optique, soit un cône de 90°.
Pour un détecteur monté sous plafond entre 3,5 et 7 m de haut, la surface couverte est de 150 m2. Elle varie en fonction de l'inclinaison et de la hauteur sous-plafond du détecteur.
Le détecteur doit être installé à un emplacement permettant une liaison visuelle de la zone à surveiller aussi courte que possible et exempt d'obstacle.
Ils sont surtout utilisés pour la protection d’espaces hauts ou grands, où les détecteurs de point réagissent ou bien trop lentement à cause de la hauteur ou sont trop chers à cause de leur nombre.
Il est à utiliser lorsque le paramètre à détecter est la présence de flammes émises par la combustion de solides, liquides ou gaz carbonés (bois, fuel, butane...).
Il est très adapté à la détection de feux ouverts et peut s'utiliser en remplacement des détecteurs de fumée lorsque les conditions d'environnement empêchent l'utilisation de ces derniers.

 

SD7100121
FD3040

 

AUTRES SYSTEMES DE DETECTION

 

Centrales de détection de gaz (méthane, butane, propane ou CO) et détecteurs
Détection de gaz inflammables comme le méthane, le butane, le propane ou un gaz toxique comme le monoxyde de carbone. Il n’y a qu’une portée limitée de concentrations de gaz/air engendrant un mélange de gaz inflammable. Cette portée est propre à chaque gaz et est limitée par le seuil d’explosion supérieur (UEL) et inférieur (LEL).

 

Systèmes d'analyse de l’air
Les systèmes d’aspiration sont souvent utilisés là où un déclenchement de l’alarme très précoce est souhaité. Les applications sont entre autres : espace difficilement accessible : bouches d’aération, sols surélevés,  monuments, salles blanches, chambres froides et réfrigérées, espaces à haute tension, atriums, églises, tunnels …
Les fuites dans les installations frigorifiques et dans les systèmes d’air conditionnés peuvent conduire rapidement à de sérieuses conséquences. Le système ne fournira plus assez de froid, et dans le pire des cas, des composants peuvent être endommagés.
Avec nos technologies de mesure modernes, vous pourrez trouver rapidement et facilement les fuites dans les installations frigorifiques et donc apporter les réparations rapidement.
SYSTEME DE DETECTION DES FREONS

 

Systèmes de détection de pression –température
Grace à ses ingénieurs, IQA-MANAGEMENT peut concevoir un système de sécurité liée à vos machines a fin de détecter les dépassements des process tels que la pression dans une chaudière, tuyauterie ainsi le dépassement de la température dans le process a fin de l’arrêter automatiquement et de les indiquer sur un pupitre exclusivement pour l’équipe de sécurité.

 

NOS OUTILS DE CONCEPTION DES SDI

 

 

METHODE DE CONCEPTION SELON REGLE APSAD
Le SDI est composé d’un ou plusieurs équipements de contrôle et de signalisation ECS norme de référence EN 54
A ces matériels principaux du SDI sont associés :
  •  DES COMPOSANTS DE TYPE 1 :qui assurent une fonction essentielle du SDI
  •  DES COMPOSANTS DE TYPE 2 : dont la fonction principale est liée à la détection incendie.
Les fonctions essentielles du SDI sont : 
  • La détection automatique d’incendie ;
  • La détection manuelle d’incendie ;
  • La signalisation et commande pour SDI.

 

LES COMPOSANTS CERTIFIES SONT :
  • Le détecteur ponctuel de fumée EN 54-7
  • Le détecteur ponctuel de chaleur EN 54-5
  • Le détecteur ponctuel de flamme EN 54-10
  • Le détecteur linéaire de fumée EN 54-12
  • Le détecteur de fumée par aspiration EN 54-20
  • Le détecteur multicapteurs EN 54-7
  • Le détecteur COMBI EN 54-5 et EN 54-7
  • Le déclencheur manuel d’alarme DM EN 54-11
  • L’équipement d’alimentation électrique EAE EN 54-4
  • L’isolateur de court-circuit EN 54-17
  • Le dispositif d’entrée/sortie EN 54-18
  • Le tableau répétiteur d’exploitation TRE
  • Le dispositif de transmission de l’alarme feu et du signal de dérangement  EN 54-21

 

LES PRODUITS SPECIFIQUES SONT : Selon la norme de référence EN 54-25.
  • Les déclencheurs manuels Atex
  • L’interface de communication – produit non dédié au domaine de la sécurité incendie
  • Les détecteurs possédant des caractéristiques particulières et non couverts par une norme EN 54
  • Le capteur de flamme (ex : capteur de flamme pour usage en extérieur, capteur de flamme d’hydrogène)
  • Le détecteur gaz
  • La sonde de température.

 

LES ACCESSOIRES REPERTORIES SONT : Selon la norme de référence EN 54-25.
  • L’indicateur d’action lumineux et/ou sonore
  • Le tableau répétiteur de confort (trc)
  • L’unité d’aide à l’exploitation (uae)
  • L’imprimante
  • Le parafoudre
  • La barrière zener passive / isolateur galvanique passif
  • L’équipement technique

 

Exemple de Critères de choix
Du détecteur selon règle APSAD
Le choix du détecteur se fait en fonction de la précocité du phénomène à détecter et le type de phénomène qui va apparaître en premier

 

Choix de la technologie de détection incendie
DETECTEURS PONCTUELS
DETECTEURS LINEAIRES
Répondent à un phénomène détecté au voisinage direct d'un point déterminé.
Répondent à un phénomène détecté au voisinage direct d'une ligne continue.
DETECTEURS MULTIPONCTUELS
Répondent à un phénomène détecté au voisinage d'un certain nombre de points déterminés (réseau d'aspiration).

 

Le choix du type de détecteurs
Quelle que soit la combustion considérée, les phénomènes observables pourront être : 
  •  Fumée diffuse issue d'un foyer ouvert (avec flamme),
  •  Fumée opaque issue d'un foyer couvant (foyer profond avec braises),
  •  Chaleur,
  •  Rayonnement lumineux ultraviolet, infrarouge.
Utilisations de détecteurs automatiques d'incendie
En fonction du risque à détecter, le choix du détecteur sera différent.

 

Conditions d'environnement
Un détecteur est avant tout un capteur soumis à un environnement.
Des conditions peuvent porter atteinte à l'intégrité du matériel, cela peut être la source de fausses alarmes ou d'abaissement des performances initiales.
On doit particulièrement veiller à :
  • La présence en exploitation de poussières, d'aérosols ou de fumées,
  • L'existence de conditions aérauliques spéciales : forte ventilation, soufflage,
  • La température et ses variations,
  • La présence en ambiance de substances corrosives (composés chlorés, ammoniaque, acides...),
  • La présence de flammes nues, d'éclairages spéciaux (pour la détection optique de flamme),
  • La nature des supports pour les détecteurs linéaires
Pour les sites aux conditions d’environnement particulières, des équipements spécifiques sont destinés à la prévention de ces risques (socles étanches, réchauffeurs, déflecteurs, gamme de détecteurs intrinsèques…)

 

Conditions d'implantation
Les détecteurs d'incendie sont obligatoires dans les Établissements Recevant du Public de catégorie

 

Détermination du nombre et implantation des détecteurs
La mission d'une installation de détection est de déceler et de signaler tout début d'incendie survenant dans le domaine de surveillance.
Les considérations de sécurité des personnes et de facteurs économiques inhérents aux biens surveillés conduisent à définir un niveau de performance pour l’installation. Ce niveau de performance est obtenu :
  • En agissant sur le nombre de détecteurs implantés dans le domaine de surveillance ;
  • Par un mode d'implantation judicieux des détecteurs en fonction des conditions particulières propres aux locaux surveilles (dimensions, géométrie générale et conditions d'environnement).
Dans tous les cas, les détecteurs doivent rester accessibles notamment dans les faux plafonds.

 

Exemple de dimensionnement pour les Détecteurs de chaleur et de fumée

EMPLACEMENT ET ESPACEMENT

La surface couverte par chaque détecteur doit être limitée.
Donc les principaux facteurs qu’on prend en compte pour cette limitation sont :
  • La zone à surveiller
  • la superficie totale du local
  • la distance entre tout point de la zone surveillée et le détecteur le plus proche.
  • la proximité des murs
  • la hauteur et la forme du plafond ;
  • les conditions générales d’environnement (température et taux d’humidité ambiants, empoussièrement, ventilation, etc.) ;
  • tous les obstacles aux mouvements de convection des produits de combustion ;
    Les détecteurs ponctuels de fumée et de chaleur ne s’installent pas en applique.

    IQA-MANAGEMENT UTILISENT les tableau du règle APSAD ci-après pour préciser les paramètres à prendre en considération pour réaliser une surveillance adaptée aux détecteurs couverts par les normes de la série NF EN 54, et par la norme NF S 61-950 pour les détecteurs multiponctuels.

Lorsque l’analyse du risque justifie l’utilisation de capteurs qui sortent du cadre des normes, on utilise les instructions du fabricant.
A chaque type de détecteur est attachée une surface surveillée maximale appelée « A max » qui correspond aux conditions limites acceptables d’efficacité. Ces conditions sont notamment la hauteur, la géométrie et la superficie du local.
Dans nos conceptions on répartitles détecteurs ponctuels de façon qu'aucun endroit du plafond ou de la toiture ne soit éloigné d'un détecteur d'une distance horizontale supérieure aux distances D définies dans le tableau  ci-après.
La surface nominale An normalement surveillée par un détecteur est également étroitement liée à l’activité du site et introduit par la même un facteur de risque K
Ainsi s’établit la relation suivante :
Détecteurs ponctuels de fumée et de chaleur
Détecteur multiponctuel
La perte d’un électro-aspirateur ne doit pas entraîner la perte de plus de 1600 m².

Toute rupture de tubulure ne doit pas entraîner la perte de plus de 800 m² et doit être signalée en tant que dérangement sur l’ECS.

L’obturation d’orifices de prélèvement d’une même tubulure entraînant le non surveillance de plus de 400 m² doit être signalé en tant que dérangement sur l’ECS.
Architecture d’un détecteur multiponctuel

 

Notre méthode de conception
Et retour d’expérience

 

Analyse des besoins
Phase de consultation :
Les exigences relatives au système à installer sont décidées par IQA-MANAGEMENT  après consultation des autres parties intéressées (le fournisseur du système, l'installateur du système…).
Lorsque le système installé est soumis à la législation, nous consultons toujours l'autorité officielle afin  d'appliquer ses exigences.
Domaine de surveillance 
  • NIVEAU DE SURVEILLANCE : Les parties d'un bâtiment à surveiller ou les types de systèmes à installer peuventêtre spécifiés par un texte réglementaire et/ou un texte d'application (commepar exemple une spécification de l’assurance).
    Lorsque le niveau de surveillance n'est pas spécifié, IQA-MANAGEMENT prend en considération leséléments suivants dans l'évaluation du risque dans chaque zone :
    • la probabilité de survenance d’un incendie
    • la probabilité de propagation à l'intérieur du local d'origine
    • la probabilité de propagation au-delà du local d'origine
    • les conséquences de l'incendie (comprenant la probabilité de décès, de blessure, de perte des biens et les dégâts sur l'environnement)
    • la présence d'autres moyens de surveillance et de protection contre l'incendie.
  •  CLASSIFICATION DU NIVEAU DE SURVEILLANCE : IQA-MANGEMENT travaille sur 3 niveaux de surveillance qui permettent de cibler le domaine desurveillance qui correspond alors exclusivement à la partie surveillée dubâtiment.
    Ces niveaux sont les suivants :
    • Surveillance totale : surveillance de tous les volumes d'un bâtiment.
    • Surveillance partielle : surveillance d'un ou plusieurs volumes spécifiés d'un bâtiment. La surveillance d’un local n’inclut pas nécessairement la surveillance des espaces cachés attachés à ce local tels que faux-planchers et faux-plafonds.
    • Surveillance locale : surveillance d’un équipement spécifique ou d’une zone spécifiquement désignée.
Sauf prescription particulière et sous réserve que ces volumes présentent un risque incendie négligeable, il n’est pas nécessaire de surveiller les volumes suivants :
  • Les sanitaires et les douches, à condition qu'ils ne servent pas au stockage de produits ;
  • Les gaines et chambres de tirage de câbles d'une section inférieure à 2 m², à condition qu'elles soient incombustibles et recoupées au passage des planchers, plafonds et murs, selon un degré coupe-feu correct ; le degré coupe-feu devant être restitué après le passage des câbles ;
  • Les quais de chargement non couverts, les coursives extérieures ;
  • Les espaces limités par les faux-plafonds et les faux-planchers (dits espaces cachés) ne contenant que des matériaux d’euro-classe A1 (au sens de la norme NF EN 13501-1) ou des câbles sans dispositifs de jonction et/ou de dérivation, dont la hauteur est inférieure à 0,8 m et compartimentés à l’aide de matériaux incombustibles en cantons dont la plus grande dimension ne doit pas excéder 10 m.

 

Plan d'action en cas d'alarme  
Notre conception du système de détection incendie dépend largement des actions exigées dès la signalisation d’une alarme feu. Il est donc indispensable que ces actions soient planifiées à l'avance et fassent très tôt l'objet de discussions entreles différents acteurs tels que prescripteurs, installateurs et exploitant.
La surveillance offerte par un système de détection incendie préparé par les ingénieurs d’IQA-MANAGEMENT est sévèrement élargie par l’application des étapes suivantes pour s'assurer quel'alarme incendie peut être entendue à tout moment et que les mesures de luttecontre l'incendie sont lancées sans délai.
En conséquence, IQA-MANAGEMENT intervenir pour aider l’exploitant dusystème à établir son propre plan d'action en cas d'incendie, qui sera adapté àses conditions personnelles.
IQA-MANAGEMENT prend en considération les éléments suivants et les inclure dans l’étude technique :
  • La formation des personnes en cas de situation d'alarme feu ou de défaut
  • La méthode d'information des occupants sur la condition d'incendie (alarmesinternes)
  • Le mode opératoire d'évacuation escompté en cas d'incendie
  • L'occupation estimée du bâtiment (périodes de travail, de repos et de congés)
  • Toute modification de la stratégie d'intervention en cas d'alarme incendieentre la nuit et le jour ou entre les jours ouvrables et les jours de congés
  • La méthode d'appel des sapeurs-pompiers, et les informations à transmettre
  • L'accès des sapeurs-pompiers, y compris la mise à disposition de clés
  • Le délai d'arrivée estimé des sapeurs-pompiers
  • Les fonctions et responsabilités du personnel concernant notammentl'ensemble des dispositions de l'organisation de la lutte contre l'incendie
  • Localiser la zone de détection à l'aide de l'unité de signalisation
  • La nécessaire division d'un bâtiment en zones de détection et d'alarme
  • Dans les systèmes hiérarchisés ou les systèmes avec équipement detélésurveillance, les dispositions nécessaires pour le transfert entre ces postes desurveillance
  • Les dispositions spécifiques nécessaires pour réduire les effets des alarmes non justifiées
  • Les autres mesures actives de surveillance ou protection contre l'incendie, tellesque les exigences particulières du CMSI
  • Les dispositions spécifiques nécessaires pour l'alimentation électrique des ecours
  • Les dispositions spécifiques d'entretien
  •  Les exigences pour la mise hors service ou l'isolement des détecteurs et lesresponsabilités pour la remise en service
  • Les mesures de protection des biens et de réduction des dommages en cas d'incendie

 

Conception de l'installation
Exigences respectes par IQA-MANAGEMENT pour la réalisation d'une installation  
  • Limites de capacité d’un équipement de contrôle et de signalisation
  • Limites relatives aux défauts survenant sur les câbles ou les raccordements
  • Limites générales relatives aux liaisons hertziennes

Critéres de stabilité  
Durant l’étude du système IQA-MANAGEMENT prend toutes les dispositions pour éviter les alarmes non justifiées.

Les méthodes utilisées par IQA-MANAGEMENT sont :
 

  • La sélection de détecteurs non sensibles aux phénomènes ambiants ;
  • Le suivie de réglage approprié de la sensibilité des détecteurs (s’il existe) ;
  • La sélection de détecteurs multicapteurs influencés par plusieurs paramètres d’incendie ;
  • La confirmation d’alarme (deux détecteurs doivent être simultanément en condition d’alarme feu pour signaler l’alarme feu) ;
  • La discrimination d’alarme (une alarme feu est signalée, lorsqu'un phénomène détecté persiste après un temps donné).

Conception des zones de détection  (ZD)
  • Identification
  • Limitation
  • Prise en compte des cas particulier des niveaux cloisonnés

 

Choix du ou des type(s) de détecteurs 
Les critères de choix d’IQA-MANAGEMENT sont : 
  • L’inflammabilité et le comportement au feu des matériaux présents dans les locaux ;
  • La configuration des locaux (en particulier la hauteur et la forme du plafond) ;
  • Les effets de la ventilation et du chauffage ;
  • Les conditions ambiantes des locaux surveillés ;
  • Les risques d’alarmes non justifiées ;
  • Les exigences réglementaires ;
  • Les performances et conseils d’implantation fournis par le constructeur.
Détermination du nombre et implantation des détecteurs 
  • Implantation
  • Nombre
  • Emplacement
  • Orientation
  • Phénomènes susceptibles de perturber
Implantation de l'équipement de contrôle et de signalisation
  • Choix du local
  • Choix des éléments à placer à proximité de l’équipement de contrôle et de signalisation
  • Accès à l’équipement de contrôle et de signalisation
Sources d'alimentation
Equipements d'alarme
Tableaux répétiteurs